Intervenant : Alexandre Juster

Jusqu’au XIXème siècle et l’arrivée des missionnaires, les Polynésiens ne connaissaient pas l’écriture. Pour autant, la connaissance et les procédés scientifiques et techniques circulaient entre les hommes, de générations en générations. Comment les scientifiques polynésiens parvenaient-ils à accumuler le savoir et à le transmettre sans support écrit ?

Alexandre est anthropologue, historien, spécialisé sur la Polynésie française (où il a résidé près de 10 ans) et auteur de plusieurs ouvrages de vulgarisation disponibles aux éditions de Moana. Son dernier livrr s’intitule « Chroniques du Pacifique : Histoires et cultures d’Océanie« .

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.